Au 2e trimestre

L’échographie du 2e trimestre, dite morphologique, se pratique entre 20 et 24 semaines d’aménorrhée * (SA), en général 22 SA.
* Semaine d’aménorrhée : temps écoulé, depuis la date des dernières règles, calculé en semaines et jours. Dans certains cas les dates des dernières règles et la date du début de grossesse ne correspondent pas : on calcule alors le temps écoulé depuis la date du début de grossesse auquel on ajoute deux semaines.

Elle permet :
- d’apprécier le bien être de votre fœtus (activité cardiaque, mouvements actifs, spectre Doppler) ;
-de vérifier le bon développement et la bonne croissance de votre fœtus. Pour cela des mesures de plusieurs structures (de façon systématique : diamètre et périmètre crânien, périmètre abdominal et longueur du fémur) sont effectuées. Ces mesures seront reportées sur des courbes, ce qui permettra d’apprécier la croissance de votre fœtus. Dans certaines circonstances (petit fœtus, antécédents personnels ou familiaux…) des mesures complémentaires peuvent être réalisées ;
- d’examiner organe par organe votre fœtus et de dépister ainsi un certain nombre de malformations fœtales accessibles à l’échographie. Toutes les malformations fœtales ne sont pas dépistables à l’échographie. Cela dépend du type de malformation et des conditions d’examen (on estime que l’on dépiste, au mieux, environ 2/3 des malformations). Comme il est beaucoup plus facile de trouver ce que l’on cherche, n’oubliez donc pas d’informer votre échographiste de vos antécédents personnels et familiaux ;
- de vérifier la position du placenta et la quantité de liquide amniotique.

Comme pour l’échographie du premier trimestre, votre examen peut être simple et relativement rapide si tous les objectifs avec leur critère de qualité sont réalisés, mais peut être aussi long et laborieux si les conditions d’examen sont difficiles.

Dans certaines circonstances, lorsqu’au bout d’un certain temps, les critères de qualité ne peuvent être réunis, votre échographiste vous demandera de revenir faire contrôler telle ou telle structure. Dans ce cas, il n’y a aucune raison de s’inquiéter, ceci est tout à fait banal.