Prélèvement ovulaire

AMNIOCENTÈSE

Elle consiste en un prélèvement de liquide amniotique (liquide dans lequel baigne votre fœtus). Elle peut être réalisée à partir de 15 semaines d’aménorrhée.
L’amniocentèse permet d’analyser les cellules de votre fœtus afin de réaliser une étude de ses chromosomes (caryotype). Elle permet également de rechercher certaines maladies génétiques ou certains agents infectieux (toxoplasme, cytomégalovirus, parvovirus B19…).

Le médecin introduit une aiguille sous contrôle échographique à travers le ventre de la maman dans la cavité amniotique et prélève quelques cm3 de liquide qu’il adresse pour analyse au laboratoire.
Pour la recherche d’anomalies chromosomiques, la technique nécessite une mise en culture des cellules du fœtus, ce qui prend 2 à 3 semaines. Les résultats définitifs sont donc obtenus au bout de ce lapse de temps. Ceux-ci vous seront transmis par votre médecin. Il est possible parfois qu’un échec de la culture ne permette pas de rendre le résultat. Une technique rapide (FISH) permet d’obtenir des résultats rapides (mais partiels) en 48 à 72 heures pour les 3 principales trisomies (trisomies 13, 18 et 21).

L’amniocentèse est réalisée sur indication médicale en cas de risque accru de trisomie 21, d’antécédent particulier ou d’anomalie visualisée à l’échographie. L’amniocentèse n’est pas remboursée par la sécurité sociale en cas de demande par le couple pour convenance personnelle.
Sa réalisation n’est pas obligatoire. Elle vous est proposée par votre médecin qui recueille votre consentement écrit après information.
L’amniocentèse n’est pas sans risque : elle peut provoquer entre 0.5 à 1% de fausse-couche, indépendamment de l’opérateur.

CHORIOCENTÈSE

Elle consiste en un prélèvement de fragments de placenta. Elle peut être réalisée entre 11 et 14 semaines d’aménorrhée.
La choriocentèse permet une analyse des chromosomes du fœtus (les villosités du placenta ont le même patrimoine génétique que les cellules du fœtus) ou de certaine maladie génétique.

Elle peut être réalisée de deux façons différentes, selon la position du placenta :
- la voie abdominale : une aiguille est introduite sous anesthésie locale au niveau du ventre de la maman puis à travers le placenta sous contrôle échographique. Les villosités choriales sont aspirées à travers l’aiguille par quelques mouvements de va et vient ;
- la voie vaginale : la patiente est installée en position gynécologique. Une longue pince fine est introduite à travers le col de l’utérus sous contrôle échographique, puis à travers le placenta pour prélever quelques villosités.

Les résultats sont obtenus en 4 à 7 jours (voir 15 jours pour certaines anomalies) et vous sont transmis par votre médecin. Dans certains cas, l’interprétation des résultats est impossible et nécessite la réalisation d’un deuxième prélèvement (amniocentèse).

La choriocentèse est réalisée sur indication médicale en cas de risque accru de trisomie 21, d’antécédent particulier de maladie génétique ou d’anomalie visualisée à l’échographie du 1er trimestre (comme une clarté nucale anormalement élevée par exemple).

Sa réalisation, comme pour l’amniocentèse, n’est pas obligatoire. Elle vous est proposée par votre médecin qui recueille votre consentement écrit après information.

La choriocentèse provoque également un risque de fausse couche identique à celui de l’amniocentèse, de l’ordre de 1%.

AVANT LE PRÉLÈVEMENT

Une consultation préalable au geste vous sera proposée. N’hésitez pas poser toutes les questions que vous souhaitez. Lisez la notice correspondante au type de prélèvement proposé.

LE JOUR DU PRÉLÈVEMENT

Munissez-vous :
- du consentement signé par vous et par votre médecin (en l’absence de consentement, nous le signerons sur place),
- des documents liés à votre grossesse ou non qui peuvent justifier le prélèvement,
- de votre carte de groupe sanguin,
- de votre carte vitale, votre carte de mutuelle et votre attestation de CMU le cas échéant.
Si possible, faites-vous accompagner, prenez un jour de repos le jour du prélèvement.

APRÈS LE PRÉLÈVEMENT

Nous vous conseillons 48 heures de repos après la réalisation d’une amniocentèse ou d’une choriocentèse. Il n’y a pas de précautions particulières à prendre en dehors du repos. Il est normal d’avoir quelques douleurs dans le bas du ventre ou quelques contractions après ces gestes.
Quelques saignements peuvent survenir après la réalisation d’une choriocentèse. Les fausses couches surviennent surtout dans les trois semaines qui suivent le prélèvement. Elles se manifestent par des douleurs abdominales importantes, des saignements, de la fièvre ou des pertes de liquide. La survenue de ces symptômes doit vous conduire à consulter aux urgences de votre maternité.

LIEUX DES PRÉLÈVEMENTS

Nous réalisons les amniocentèses ou les choriocentèses :
Au Centre Hospitalier de Pontoise
Avenue de l’Île-de-France
95000 Cergy-Pontoise    Tel: 01 30 75 48 27      diagnostic.prenatal@ght-novo.fr

L’analyse est alors prise en charge par le laboratoire suivant :
Laboratoire CERBA
Docteur Pascale KLEINFINGER
95066 Cergy Pontoise Cedex 9
Tél : 01 34 40 21 29