Au 3e trimestre

L’échographie du 3e trimestre se pratique entre 30 et 34 semaines d’aménorrhée * (SA), en général 32 SA .
* Semaine d’aménorrhée : temps écoulé, depuis la date des dernières règles, calculé en semaines et jours. Dans certains cas les dates des dernières règles et la date du début de grossesse ne correspondent pas : on calcule alors le temps écoulé depuis la date du début de grossesse auquel on ajoute deux semaines.

Elle permet :
- d’apprécier le bien être de votre fœtus (activité cardiaque, mouvements actifs, spectre Doppler) ;
- de vérifier le bon développement et la bonne croissance de votre fœtus. Pour cela des mesures de plusieurs structures (de façon systématique : diamètre et périmètre crânien, périmètre abdominal et longueur du fémur) sont effectuées. Ces mesures seront reportées sur des courbes, ce qui permettra d’apprécier la croissance de votre fœtus. Dans certaines circonstances (petit fœtus, antécédents personnels ou familiaux…) des mesures complémentaires peuvent être réalisées ;
- de vérifier la position du placenta et la quantité de liquide amniotique ;
- de déterminer la présentation de votre fœtus : tête en bas, en siège, en transverse, ce qui permettra de confirmer l’examen de votre obstétricien ou votre sage-femme. Si votre fœtus a la tête en bas, il restera probablement dans cette position jusqu’à la fin de la grossesse. S’il est en siège, il peut encore tourner.

Un contrôle de l’analyse morphologique de votre fœtus est encore possible à ce terme. Mais la visualisation de certain organe peut être difficile, voire impossible, du fait de la position de votre fœtus (dos en avant par exemple) qui peut être alors fixée. Il a en effet beaucoup moins d’espace pour bouger au 3e trimestre de la grossesse.

Quand votre obstétricien ou votre sage-femme en fait la prescription, en cas de grossesse gémellaire, si la présentation est très basse, votre échographiste mesurera votre col.

Dans ce cas il est nécessaire d’utiliser une sonde vaginale.

Vous êtes alors en position gynécologique, protégée par un drap d’examen.

Une sonde recouverte d’une protection stérile est glissée dans votre vagin, ce qui n’est pas douloureux.