Les échographies 3D ou 4D

L’échographie 3D utilise le même principe que l’échographie 2D.

La sonde (capteur/émetteur) balaye dans 2 plans de l’espace au lieu d’un seul.

L’échographe, qui n’est pas autre chose qu’un ordinateur, reconstitue alors une image en 3 dimensions. Il ne s’agit donc pas d’une photographie et l’aspect peut parfois être imparfait.

L’échographie 3D ne présente donc pas plus de danger, pour votre fœtus que l’échographie 2D.

L’échographie 3D n’est pas obligatoire et n’est pas faite de façon systématique.

L’échographie en 4D est une échographie en 3D, mais en mouvements.

L’échographie en 3D n’est pas toujours réalisable. Sa faisabilité dépend de la position du bébé et de la quantité de liquide amniotique. Elle ne présente pas d’intérêt médical particulier en l’absence d’anomalie, si ce n’est le plaisir de visualiser le visage de votre bébé.

Elle peut par être utile dans certaines circonstances précises et limitées.